Vous tes ici: Présentation | IPD-AC

IPD-AC

L’Institut Panafricain pour le Développement Afrique Centrale (IPD-AC) est une institution sous régionale créée en 1965. Il appartient au réseau de l’Association internationale « Institut Panafricain pour le Développement » (IPD) composé d’un Secrétariat Général (IPD-SG) basé à Douala au Cameroun et de quatre instituts régionaux que sont :

  1. L’Institut Panafricain pour le Développement - Afrique Centrale (IPD-AC), établi à Douala au Cameroun ;
  2. La Pan African Institute for Development - West Africa (PAID-WA), établie à Buéa au Cameroun ;
  3. L’Institut Panafricain pour le Développement - Afrique de l'Ouest et le Sahel (IPD-AOS), établi à Ouagadougou au Burkina Faso ;
  4. La Pan African Institute for Development – East and South Africa (PAID-ESA), établie à Kabwe en Zambie;
  5. L'IPD est en train de créer un 5eme institut régional pour l'Afrique du Nord qui sera basé au Maroc.

Ce réseau sera enrichi de deux autres instituts encore en gestation et qui devraient être fonctionnelles à partir d’octobre 2011. Il s’agit de :

  1. L’Institut Panafricain pour le Développement Afrique du Nord (IPD-AN), qui sera établi à Rabat au Maroc ;
  2. Le Centre International pour le Développement Durable (CIDD), qui sera établi à Douala au Cameroun.

La zone d’intervention de l’IPD-AC s’étend sur treize pays de l’Afrique Centrale : Angola ; Burundi ; Cameroun ; Centrafrique ; Gabon ; Guinée Equatoriale ; Iles Comores ; Madagascar ; République Démocratique du Congo ; République Populaire Congo ; Rwanda ;  Sao Tome et Principe et Tchad.
L’IPD-AC a pour mission de soutenir les efforts de développement des pays africains par le renforcement des capacités des cadres et institutions de développement à travers les activités de :

  1. Formation,
  2. Appui/conseil
  3. Recherche et Innovation

L’IPD-AC bénéficie des avantages qui se rapportent aux accords de siège (signé le 28 Novembre 1981 et publié par décret n° 82/196 du 05 juin 1982) et de coopération technique (signé le 10 mai 1972 et publié par décret n° 72/274 du 3 juin 1972) passé entre le gouvernement du Cameroun et l’IPD.