Formation des organisations paysannes du BINUM

Dans le cadre du partenariat qui lie l’IPD-AC à la BINUM (fédération   des   organisations paysannes de l’Ouest du Cameroun), il avait été convenu de renforcer les capacités   des membres de ladite fédération en rapport avec leurs besoins. Ainsi, un programme de formation a été mis en place portant sur les   thèmes suivants :

  • Comptabilité analytique  d’exploitation:
  • Itinéraire technique et utilisation des engrais ;
  • Technologies de l’information et de la communication.

C’est dans ce contexte que, du 28 au 30 août 2019, s’est tenue une session de formation en comptabilité analytique d’ exploitation au profit des organisations paysannes, membres du BINUM.

La   première session de ce programme de formation a réuni 26 participants venus de différents Départements de la région de l’Ouest, notamment : MENOUA ; MIFI ; HAUT-NKAM ; HAUTS-PLATEAUX.

Après l’accueil des participants et l’allocution d’ouverture prononcée par le représentant du Directeur Régional de l’IPD-AC, les formateurs ont procédé au recueil des attentes, des craintes et contributions des participants. Ensuite, les objectifs et le programme de la formation ont été présentés.

Le déroulant de la formation s’est articulé autour de deux modules, à savoir :

  • la comptabilité générale, et
  • la comptabilité analytique d’exploitation.

Concernant les enseignements relatifs à la comptabilité générale, ils ont porté sur la revue systématique de certains documents comptables tels que :

  • le livre-journal ;
  • le grand-livre ;
  • le livre de banque ;
  • la balance ;
  • le compte d’exploitation, et
  • le bilan.

D’autres documents d’aide à la gestion des organisations ont été développés :

  • Fiche d’expression des besoins ;
  • Bon de commande ;
  • Facture ;
  • Bon de livraison ;
  • Fiche de suivi de stock ;
  • Fiche d’évaluation des heures au travail ;
  • Fiche de suivi d’utilisation des engrais.

Il est utile de noter, par ailleurs, que chaque outil présenté a fait l’objet d’un exercice d’application.

En outre, les participants ont été initiés à l’élaboration du compte d’exploitation et du bilan.

En outre, pour évaluer les performances de ces organisations à l’utilisation des outils comptables, une fiche de synthèse leur avait été distribuée.

S’agissant du module sur la comptabilité analytique d’exploitation (CAE), il a été développé entre autres les points tels que : l’intérêt que revêt de la CAE pour une organisation paysanne , lien entre la comptabilité générale et la comptabilité analytique d’exploitation, ses objectifs, sa mise en place dans les OP, la nature et la diversité des charges, la détermination et l’utilisation de la clé de répartition pour les charges communes, la démarche à suivre pour déterminer les différents coûts : coût d’acquisition, coût de production, prix de revient et   le calcul le résultat analytique.

A la fin des enseignements portant sur ce module, les participants ont été regroupés par domaine d’activités.

  • Groupe 1 : producteurs de maïs ;
  • Groupe 2 : producteurs de cacao ;
  • Groupe 3 : éleveurs de poulets de chair ;
  • Groupe 4 : éleveurs de porcs.

Il a été demandé à chaque groupe d’identifier les différentes charges générés par leurs activités respectives, de les classifier, de calculer le coût de production, le prix de revient et le résultat analytique généré par l’activité.

Certains participants menant plusieurs activités, il était aussi nécessaire qu’ils s’approprient l‘utilisation de la notion de « clé de répartition » pour avoir les coûts spécifiques à chaque produit.

Les échanges entre les formateurs et les participants ont été fructueux et riches en expérience.

Les participants, ont manifesté une grande soif de savoir et un dynamisme très intense, signe certain de leur volonté d’améliorer la gestion quotidienne des leurs OP.

Pendant les trois jours, une évaluation était faite sur les activités de la journée.   Pour les deux premières journées, il était question de l’évaluation quotidienne. Quant à la dernière journée, elle a fait l’objet d’une évaluation finale.

Cette dernière a révélé que cette formation a atteint ses objectifs, que les craintes ont été dissipées et les attentes comblées.

Enfin, une approche de suivi a été discutée avec les participants qui ont suggéré une descente dans chaque organisation membre en vue d’évaluer le degré d’utilisation des documents comptables et de la mise en place de la comptabilité analytique dans leurs OP.